PDF Mohammed El Faz ´ Jardins du maroc d'espagne et du portugal NATURE ePUB ´

Se reposer à l'ombre des orangers en fleur dont le parfum embaume tandis ue les oiseaux chantent et u'une eau miroitante danse dans les vasues c'est ainsi ue le monde islamiue médiéval s'imaginait le paradis Et c'est cette image du bonheur parfait u'il a tenté de recréer ici bas à travers ses jardins élevant son savoir faire au rang d'un art à part entière Née en Perse puis transmise de l'Orient à l'Occident la tradition du jardin islamiue s'est implantée au Maroc en Espagne et au Portugal où aujourd'hui encore comme le montre cet ouvrage nous pouvons en voir de merveilleux exemples Car si ces trois pays sont désormais séparés par dès frontières politiues et culturelles ils ont partagé une longue histoire du ville au XVe siècle celle d'al Andalus fondement d'un patrimoine commun dont les traces sont encore présentes dans le paysage rural et urbain contemporain U art des jardins occupe en effet une place privilégiée dans cette mémoire partagée puisue de Marrakech à Grenade de Fès à Sintra nous retrouvons les mêmes patios secrets cernés de murailles les mêmes élégants pavillons élevés au dessus de parterres fleuris les mêmes bassins paisibles où se reflète le ciel Trois auteurs issus de chacun de ces pays spécialistes de l'histoire des jardins; retracent ici la géographie de ces lieux enchanteurs hérités du passé analysent leur structure évaluent lés modifications apportées au cours du temps Si le Maroc a su conserver de façon vivante des jardins créés au XIIe siècle l'Espagne a réussi à développer depuis lé Califat son héritage arabe et à l'enrichir sans lui faire perdre son âme tandis ue le Portugal prolongeait jusu'au XVIe siècle ses échanges fructueux par delà le détroit Tout en célébrant à travers les photographies la beauté des jardins de tradition hispanomauresue cet ouvrage rappelle les liens profonds ui unissent ces trois pays et ont donné naissance à un art dé vivre raffiné issu du métissage fécond de leurs culturesSe reposer à l'ombre des orangers en fleur dont le parfum embaume tandis ue les oiseaux chantent et u'une eau miroitante danse dans les vasues c'est ainsi ue le monde islamiue médiéval s'imaginait le paradis Et c'est cette image du bonheur parfait u'il a tenté de recréer ici bas à travers ses jardins élevant son savoir faire au rang d'un art à part entière Née en Perse puis transmise de l'Orient à l'Occident la tradition du jardin islamiue s'est implantée au Maroc en Espagne et au Portugal où aujourd'hui encore comme le montre cet ouvrage nous pouvons en voir de merveilleux exemples Car si ces trois pays sont désormais séparés par dès frontières politiues et culturelles ils ont partagé une longue histoire du ville au XVe siècle celle d'al Andalus fondement d'un patrimoine commun dont les traces sont encore présentes dans le paysage rural et urbain contemporain U art des jardins occupe en effet une place privilégiée dans cette mémoire partagée puisue de Marrakech à Grenade de Fès à Sintra nous retrouvons les mêmes patios secrets cernés de murailles les mêmes élégants pavillons élevés au dessus de parterres fleuris les mêmes bassins paisibles où se reflète le ciel Trois auteurs issus de chacun de ces pays spécialistes de l'histoire des jardins; retracent ici la géographie de ces lieux enchanteurs hérités du passé analysent leur structure évaluent lés modifications apportées au cours du temps Si le Maroc a su conserver de façon vivante des jardins créés au XIIe siècle l'Espagne a réussi à développer depuis lé Califat son héritage arabe et à l'enrichir sans lui faire perdre son âme tandis ue le Portugal prolongeait jusu'au XVIe siècle ses échanges fructueux par delà le détroit Tout en célébrant à travers les photographies la beauté des jardins de tradition hispanomauresue cet ouvrage rappelle les liens profonds ui unissent ces trois pays et ont donné naissance à un art dé vivre raffiné issu du métissage fécond de leurs culturesSe reposer à l'ombre des orangers en fleur dont le parfum embaume tandis ue les oiseaux chantent et u'une eau miroitante danse dans les vasues c'est ainsi ue le monde islamiue médiéval s'imaginait le paradis Et c'est cette image du bonheur parfait u'il a tenté de recréer ici bas à travers ses jardins élevant son savoir faire au rang d'un art à part entière Née en Perse puis transmise de l'Orient à l'Occident la tradition du jardin islamiue s'est implantée au Maroc en Espagne et au Portugal où aujourd'hui encore comme le montre cet ouvrage nous pouvons en voir de merveilleux exemples Car si ces trois pays sont désormais séparés par dès frontières politiues et culturelles ils ont partagé une longue histoire du ville au XVe siècle celle d'al Andalus fondement d'un patrimoine commun dont les traces sont encore présentes dans le paysage rural et urbain contemporain U art des jardins occupe en effet une place privilégiée dans cette mémoire partagée puisue de Marrakech à Grenade de Fès à Sintra nous retrouvons les mêmes patios secrets cernés de murailles les mêmes élégants pavillons élevés au dessus de parterres fleuris les mêmes bassins paisibles où se reflète le ciel Trois auteurs issus de chacun de ces pays spécialistes de l'histoire des jardins; retracent ici la géographie de ces lieux enchanteurs hérités du passé analysent leur structure évaluent lés modifications apportées au cours du temps Si le Maroc a su conserver de façon vivante des jardins créés au XIIe siècle l'Espagne a réussi à développer depuis lé Califat son héritage arabe et à l'enrichir sans lui faire perdre son âme tandis ue le Portugal prolongeait jusu'au XVIe siècle ses échanges fructueux par delà le détroit Tout en célébrant à travers les photographies la beauté des jardins de tradition hispanomauresue cet ouvrage rappelle les liens profonds ui unissent ces trois pays et ont donné naissance à un art dé vivre raffiné issu du métissage fécond de leurs cultures