La Reconnaissance Des revendications collectives à l'

La Reconnaissance Des revendications collectives à l'estime de soi Ouvrage collectif La demande de reconnaissance est devenue une composante essentielle de nos sociétés contemporaines Notre société révèle plus que jamais le besoin qu'a chacun d'être regardé Car c'est dans le regard des autres que l'individu trouve la confirmation de son existence qu'il se sent à la fois semblable et différent Et qu'il peut trouver les sources de l'amour et de l'estime de soi Reconnaissance le mot est partout En général pour en marquer le manque Mais que recouvre le termeun besoin de conformité ou au contraire de distinction ? Est elle un fourre tout bien commode ou un concept opératoire ? Le besoin de reconnaissance touche aussi bien les individus que les groupes Au travail il concerne toutes les organisations privées ou publiques et toutes les professions du bas en haut de la hiérarchie et prend la forme de revendications de salaires de statuts mais aussi d'une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle même lerespectet la dignité que chacun estime dus La notion est ancienne et cet ouvrage présente les différentes théories de la reconnaissance de Rousseau à Axel Honneth en passant par Hegel ou Marx On doit au philosophe allemand Axel Honneth d'avoir repris la question de la reconnaissance avec rigueur pour en faire le pivot d'une nouvelle théorie de la société Ce dernier distingue trois principes de reconnaissance dans nos sociétés modernes qui déterminent les attentes légitimes de chacunl'amour dans la sphère de l'intimitédans la sphère des relations politiques et juridiques le principe de l'égalité prévautchacun doit avoir les mêmes droits que les autres pour avoir le sentiment qu'on le respecteenfin dans la sphère collective l'individu doit pouvoir se sentir utile à la collectivité il doit avoir le sentiment que l'on prend en considération sa contribution que ce soit par son travail ou par ses valeurs L'ouvrage fait également le point sur les débats qui agitent notre sociétéreconnaissance au travail dans le couple dans les domaines judiciaires droit des victimes par exemple et sociétaux reconnaissance des droits des étrangers et fait une large place à la notion d'estime de soi Avec les contributions deChristophe André psychiatre hôpital Sainte Anne enseignant à Paris XJean Pierre Brun prof Université Laval Québec chaire de gestion de la santé et de la sécurité au travailChristophe Dejours prof Au Cnam laboratoire de psychologie du travailNancy Fraser philosophe New School University NYAxel Honneth Institut fu?r Sozialforschung de l'université Goethe à Francfort Jacques Ion sociologue CNRSEmmanuel Renaul philosopheENS François de Singly sociologue université Paris DescartesTzvetan Todorov philosophe essayiste La Reconnaissance Des revendications collectives à l'estime de soi Ouvrage collectif La demande de reconnaissance est devenue une composante essentielle de nos sociétés contemporaines Notre société révèle plus que jamais le besoin qu'a chacun d'être regardé Car c'est dans le regard des autres que l'individu trouve la confirmation de son existence qu'il se sent à la fois semblable et différent Et qu'il peut trouver les sources de l'amour et de l'estime de soi Reconnaissance le mot est partout En général pour en marquer le manque Mais que recouvre le termeun besoin de conformité ou au contraire de distinction ? Est elle un fourre tout bien commode ou un concept opératoire ? Le besoin de reconnaissance touche aussi bien les individus que les groupes Au travail il concerne toutes les organisations privées ou publiques et toutes les professions du bas en haut de la hiérarchie et prend la forme de revendications de salaires de statuts mais aussi d'une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle même lerespectet la dignité que chacun estime dus La notion est ancienne et cet ouvrage présente les différentes théories de la reconnaissance de Rousseau à Axel Honneth en passant par Hegel ou Marx On doit au philosophe allemand Axel Honneth d'avoir repris la question de la reconnaissance avec rigueur pour en faire le pivot d'une nouvelle théorie de la société Ce dernier distingue trois principes de reconnaissance dans nos sociétés modernes qui déterminent les attentes légitimes de chacunl'amour dans la sphère de l'intimitédans la sphère des relations politiques et juridiques le principe de l'égalité prévautchacun doit avoir les mêmes droits que les autres pour avoir le sentiment qu'on le respecteenfin dans la sphère collective l'individu doit pouvoir se sentir utile à la collectivité il doit avoir le sentiment que l'on prend en considération sa contribution que ce soit par son travail ou par ses valeurs L'ouvrage fait également le point sur les débats qui agitent notre sociétéreconnaissance au travail dans le couple dans les domaines judiciaires droit des victimes par exemple et sociétaux reconnaissance des droits des étrangers et fait une large place à la notion d'estime de soi Avec les contributions deChristophe André psychiatre hôpital Sainte Anne enseignant à Paris XJean Pierre Brun prof Université Laval Québec chaire de gestion de la santé et de la sécurité au travailChristophe Dejours prof Au Cnam laboratoire de psychologie du travailNancy Fraser philosophe New School University NYAxel Honneth Institut fu?r Sozialforschung de l'université Goethe à Francfort Jacques Ion sociologue CNRSEmmanuel Renaul philosopheENS François de Singly sociologue université Paris DescartesTzvetan Todorov philosophe essayiste La Reconnaissance Des revendications collectives à l'estime de soi Ouvrage collectif La demande de reconnaissance est devenue une composante essentielle de nos sociétés contemporaines Notre société révèle plus que jamais le besoin qu'a chacun d'être regardé Car c'est dans le regard des autres que l'individu trouve la confirmation de son existence qu'il se sent à la fois semblable et différent Et qu'il peut trouver les sources de l'amour et de l'estime de soi Reconnaissance le mot est partout En général pour en marquer le manque Mais que recouvre le termeun besoin de conformité ou au contraire de distinction ? Est elle un fourre tout bien commode ou un concept opératoire ? Le besoin de reconnaissance touche aussi bien les individus que les groupes Au travail il concerne toutes les organisations privées ou publiques et toutes les professions du bas en haut de la hiérarchie et prend la forme de revendications de salaires de statuts mais aussi d'une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle même lerespectet la dignité que chacun estime dus La notion est ancienne et cet ouvrage présente les différentes théories de la reconnaissance de Rousseau à Axel Honneth en passant par Hegel ou Marx On doit au philosophe allemand Axel Honneth d'avoir repris la question de la reconnaissance avec rigueur pour en faire le pivot d'une nouvelle théorie de la société Ce dernier distingue trois principes de reconnaissance dans nos sociétés modernes qui déterminent les attentes légitimes de chacunl'amour dans la sphère de l'intimitédans la sphère des relations politiques et juridiques le principe de l'égalité prévautchacun doit avoir les mêmes droits que les autres pour avoir le sentiment qu'on le respecteenfin dans la sphère collective l'individu doit pouvoir se sentir utile à la collectivité il doit avoir le sentiment que l'on prend en considération sa contribution que ce soit par son travail ou par ses valeurs L'ouvrage fait également le point sur les débats qui agitent notre sociétéreconnaissance au travail dans le couple dans les domaines judiciaires droit des victimes par exemple et sociétaux reconnaissance des droits des étrangers et fait une large place à la notion d'estime de soi Avec les contributions deChristophe André psychiatre hôpital Sainte Anne enseignant à Paris XJean Pierre Brun prof Université Laval Québec chaire de gestion de la santé et de la sécurité au travailChristophe Dejours prof Au Cnam laboratoire de psychologie du travailNancy Fraser philosophe New School University NYAxel Honneth Institut fu?r Sozialforschung de l'université Goethe à Francfort Jacques Ion sociologue CNRSEmmanuel Renaul philosopheENS François de Singly sociologue université Paris DescartesTzvetan Todorov philosophe essayiste


5 thoughts on “La Reconnaissance Des revendications collectives à l' estime de soi